La SABRETACHE

SOCIETE D'ETUDES D'HISTOIRE MILITAIRE

Association reconnue d'utilité publique

Rechercher dans les archives de La Sabretache

Musiciens, Musiques et Fanfares en Figurines

Figurinebrig

Brigadier-trompette du 4e Régiment de Hussards sous la Révolution d’après une aquarelle de P. Benigni (Métal Modèles)

Figurinehautbois

Hautbois du régiment Beauffremont Dragons d’après une planche L. Rousselot publiée par Le Bivouac dans le livre sur l’Armée Royale à l’époque de la Régence Au plaisir des amants de l’histoire (Eisenbach)

Pour ce numéro nous vous présenterons plusieurs références, non-exhaustives, de figurines ronde bosse, plates et demi-ronde-bosse ayant toutes trait à la musique aux armées.

En ronde bosse pour l’Ancien Régime les références se font rares. Le Cimier et Art miniature proposaient jusqu’à il y a peu quelques références de musiciens sous la Monarchie, hélas il est devenu compliqué de se procurer les figurines de ces deux éditeurs. Néanmoins, on trouve encore des figurines qui nous semblent intéressantes chez Modèles et Allures qui propose plusieurs musiciens, tambour et haut bois, pour le régiment de Navarre 1767 et le régiment du Lyonnais 1720 en 54mm. Historex possède dans son catalogue une belle série sur la musique aux armées du Roi. Les Espagnols d’Art Girona éditent une musique complète au fixe sur un thème original les Gardes Suisses du Vatican (16 réf. 54mm) qui permet de réaliser un très bel ensemble.

Pour le Ier Empire, Métal Modèles est le fabricant le plus prolifique, il ne propose pas moins de 18 figurines différentes en pied ou à cheval. Parmi les pièces les plus remarquables, on notera les indémodables tambours-majors ou encore un superbe brigadier-trompette du 4e Hussards d’après une œuvre de Benigni et parmi les sorties récentes un trompette des Guides et un trompette de Carabiniers. Chez Historex il y a, pour les ambitieux, la possibilité de réaliser la musique complète des Grenadiers de la Garde (19 réf. 54mm) ainsi que la musique des Grenadiers Hollandais (22 réf. 54mm). Cyrille Conrad (Modèles et Allures) est sans doute un des derniers éditeurs de figurines en plomb à proposer la musique d’un régiment de ligne au défilé (15 réf. 54mm). Aujourd’hui les grandes séries ne sont plus très prisées des peintres de figurines et c’est bien dommage car cet ensemble est vraiment du plus bel effet. Chez les fabricants étrangers, Pegaso propose un trompette des chasseurs de la Garde, un trompette des Guides de Poniatowsky et un trompette du 2nd Régiment de Lanciers de la Garde Impériale (54mm).

Pour la Guerre de 1870, les Espagnols d’Elite Miniaturas éditent un trompette des Dragons de la Garde et un tambour bavarois du 14e Régiment de Wissembourg (70mm) alors que les Italiens de Pegaso proposent un tambour français de la Ligne en 1860 (54mm). Historex avait lancé au début des années 2000 une gamme de figurines Second Empire en plomb et à l’échelle 54mm sous le vocable Prestige Figurines qui comprenait entre autre un trompette des Lanciers de la Garde, un trompette des Dragons de la Garde ou encore un tambour major des Grenadiers de la Garde qui n’étaient pas sans intérêt mais probablement que le succès commercial ne fut pas au rendez-vous car ces figurines ne sont plus au catalogue de l’éditeur.

Chez J-P Feigly il est possible de réaliser des musiciens pour l’ensemble des séries, ce qui constitue un avantage non négligeable pour les amateurs du genre.

Pour le plat d’étain, on peut trouver pour l’Ancien Régime encore quelques références éparses chez C. Terrana qui continue d’éditer les figurines du catalogue Brétégnier mais hélas aucune musique complète.

Pour le Ier Empire les séries sont plus nombreuses notamment chez les éditeurs allemands. En France, J. Barrière (SEGOM) propose la musique des grenadiers de la Garde Impériale (43 réf.) en 30mm. Brétégnier (C. Terrana) édite quant à lui une musique d’un régiment d’infanterie de ligne en chapeau à l’arrêt et de profil qui comprend 13 références différentes. Alors qu’au Pays Bas Glorious Empire (J. Vullinghs) innove en éditant la musique d’un Régiment d’Infanterie de Ligne en 54mm (16 réf.) et une série intitulée Un soir à la Malmaison représentant un orchestre de bal. Outre-Rhin, l’éditeur Heinrichsen propose une musique des Hussards en 1812 (14 réf. 30mm), une belle musique des Mamelouks de la Garde (13 réf. 30mm) et pour finir la musique des Grenadiers de la Garde en 1806 (19 réf. 30mm). Toujours en Allemagne, Goldberg édite la musique d’un Régiment d’Infanterie de Ligne en schako vers 1812.

Pour le Second Empire, seul Brétégnier (C. Terrana) propose dans son catalogue une belle série représentant de face la musique complète d’un Régiment d’Infanterie de Ligne (16 réf. 30mm). Pour le XXe siècle qui est hélas souvent délaissé par les peintres de plat d’étain, CBG Mignot avait dans son catalogue une très belle nouba de spahis qui comprenait 7 références mais malheureusement il est devenu très difficile de se procurer les figurines plates CBG Mignot dont les moules font désormais parties des collections du musée de la figurine de Kulmbach. Il y a chez Brétégnier (C. Terrana), plusieurs musiciens au défilé pour la période 1918-1940 qui sont dignes d’intérêt.

En ce qui concerne le demie ronde bosse F. Eisenbach propose dans son catalogue de nombreux musiciens avec pour la monarchie 5 références différentes sur les Hussards, les Dragons ou encore les Grenadiers. Pour l’Empire, il est possible de réaliser des trompettes de cavalerie pour l’ensemble des figurines de la Ligne ou de la Garde. Il édite aussi une musique de la Garde Impériale au défilé (15 réf. 54mm) et propose une belle série de musiciens au défilé en 1914. Pour finir La Sabretache, quant à elle, propose un trompette des chasseurs à cheval vers 1780.