La SABRETACHE

SOCIETE D'ETUDES D'HISTOIRE MILITAIRE

Association reconnue d'utilité publique

Rechercher dans les archives de La Sabretache

La France au Canada en figurines

L’épopée française dans La Belle Province reste comme un des symboles de ce qu’a pu représenter la présence française outre-mer à l’époque de nos rois. Dans le domaine des figurines les fabricants, notamment Italiens, ont su se mettre au diapason. En effet, ces dernières années La Meridiana s’est fait une spécialité de ce thème. Cet éditeur ne propose pas moins d’une dizaine de références représentant les troupes françaises et leurs alliés au Canada, avec notamment un sous-officier et un soldat du régiment Languedoc, des coureurs des bois, des Hurons et une très belle représentation d’un soldat des Compagnies Franches de Marine, toutes en 54mm. Ces pièces sont particulièrement intéressantes car elles peuvent être associées entre elles, surtout que ce fabricant propose également un ensemble d’habitations qui permet de réaliser des dioramas d’exception.

Compagnies Franches de Marine Jean-Paul Dana

Soldat des Compagnies Franches de Marine par Jean-Paul Dana, La Meridiana (54mm)

La Fortezza Miniatures édite trois miliciens canadiens lors de la Guerre de sept ans (54mm). Il Feudo proposait en son temps plusieurs références dont un soldat de La Reine d’après une planche d’E. Leliepvre, un soldat des Compagnies Franches de Marine ainsi qu’une belle saynète représentant l’attaque d’un détachement anglais par des guerriers hurons lors de la Guerre de sept ans (5 réf. 54mm). Parmi les personnages célèbres de l’épopée française au Canada on retrouve chez EMI, le marquis de Montcalm ; de son côté Masterclass a édité le comte de Frontenac à Québec en 1688. Rose Miniature, qui était par le passé un des fleurons de la figurine en Angleterre, avait à son catalogue plusieurs figurines permettant de représenter la garde au drapeau d’un régiment français au canada (6 références, 54mm). Best Soldiers commercialise plusieurs figurines en rapport avec les Français au Canada : un coureur des bois, un milicien canadien, un guerrier huron (75mm) ainsi qu’une scène de poursuite représentant un indien et un milicien canadien (54mm). Les Russes de 1st Guard éditent un bombardier de la Marine ainsi qu’un soldat des Compagnies Franches en 54mm.

Nouvelle France

Nouvelle France, La Meridiana (54mm)

Les fabricants français de leur côté sont un peu reste sur ce sujet, tant il est vrai que le premier Empire a tendance à vampiriser leur production. On retrouve néanmoins chez Historex une belle saynète de troc à Fort Carillon d’après un dessin de E. Leliepvre (3 réf., 54mm). Chez ce fabricant, l’ensemble des références Ancien Régime peuvent être aisément utilisées pour des représentations des régiments présents au Canada, notamment pour l’infanterie : un porte drapeau, un officier, un tambour, un fusilier. Chez Jean-Pierre Feigly une douzaine de références sont disponibles pour réaliser les régiments stationnés en Amérique du Nord, sans parler des nombreuses pièces détachées permettant de réaliser un nombre de variantes considérable. Le Cimier quant à lui éditait, entre autres pour le règne de Louis XV un officier d’infanterie, un porte drapeau, un tambour et un soldat qui est, hélas, devenu quasiment introuvable (54mm).

Royal Roussillon Franck Padritge

Drapeau Royal Roussillon par Franck Padritge, Le Cimier (54mm)

Pour les amateurs de jeu de guerre, plusieurs fabricants proposent des figurines sur le thème des guerres « franco-indiennes ». Chez Front Rank il y a des compagnies franches de marine (16 réf. 28mm), des coureurs des bois et autres miliciens canadiens (9 réf. 28mm) ainsi qu’une représentation équestre de Montcalm. Conquest Miniatures édite également des compagnies franches au combat et en canoë (26 réf. 28mm), des indiens (18 réf. 28mm) ainsi que de l’infanterie française au feu (18 réf. 28mm). Les Anglais de Galloping Major on retrouve des miliciens canadiens (24 réf. 28mm) et des Hurons (24 réf. 28mm). A une échelle un peu plus grande il y a, chez Thunderbolt Mountain, des Français et des indiens (5 réf. 35m).

De leur côté, les fabricants de plats d’étain n’ont pas été très prolixes en ce qui concerne le Canada français ; néanmoins un collectionneur allemand s’est consacré depuis plusieurs années à l’édition de figurines plates retraçant l’épopée des Français au Canada lors de la Guerre de sept ans, avec deux belles séries, l’une représentant un détachement des Compagnies Franches de marine (8 réf. 30mm) et l’autre, un épisode célèbre des combats ayant eu lieu au Canada : la Bataille des Raquettes. Cette bataille a opposé les Français, alliés des indiens, aux Rangers anglais commandés par Robert Rogers (13 réf. – Anglais compris – 30mm). Cette dernière série permet de réaliser un très beau diorama sur un sujet peu traité qui devrait ravir les amateurs.

Alexander Gloekner

Compagnies Franches de Marine, Alexander Gloekner (30mm)

Michael Behring dont les figurines sont éditées par Grünewald, possède plusieurs séries consacrées à la Guerre de sept ans avec pour la France des Compagnies Franches de Marine (12 réf. 30mm) accompagnées d’indiens (2 réf. 30mm). Il édite aussi des Anglais accompagnés de guerriers mohicans faisant le coup de feu contre les Français. On trouve également chez Neckel cinq séries consacrées aux régiments français durant la guerre de sept ans, représentés à la charge, à la marche, au feu… et qui permettent de réaliser n’importe quel régiment ayant servi au Canada durant cette période (40 réf. 30mm).

Bataille des Raquettes

Bataille des Raquettes 1758, Alexander Gloekner (30mm)

Werner Fechner édite de l’infanterie française disparate pendant la Guerre de sept ans : à la marche, au feu et au fixe (16 réf. 30mm) et parmi les figurines Von Droste, éditées également par Fechner, on note une très belle série de soldats français au combat pendant la guerre de sept ans avec tambour et drapeau qui nous semble être une des plus dynamiques que nous connaissions (18 réf. 30mm). En France, Christian Terana qui édite les figurines du catalogue Bretégnier propose deux séries gravées par Pépin permettant de représenter les régiments français stationnés au Canada. (30 réf. 30mm). Mignot éditait lui aussi une série infanterie française sous Louis XIV de 28 figurines d’après des dessins de L. Rousselot qui convient aussi pour le Canada.

Canada 1760

Canada 1760, AFCFEF (45mm)

Parmi les figurines de grandes tailles on note un beau groupe édité par l’Association des Figurinistes et Collectionneurs de Figurines de l’Est de la France (AFCFEF) représentant un trappeur, un indien et un soldat français (40mm). Hugues Muller édite quant à lui un groupe gravé par D. Lepeltier qui s’intitule infanterie du Roi et mettant en scène un tambour, un porte drapeau, un officier et un fusilier qui peut être adapté à l’ensemble des régiments servant dans la « Belle Province ».

Francis Quiquerez

Drapeau des Compagnies Franches de Marine par Francis Quiquerez , soldats de papier

Nous ne pouvions terminer cet article sans parler des figurines de papier réalisées par Francis Quiquerez, ce peintre de soldats de papier s’est constitué une très belle collection consacrée à la Nouvelle France avec des réalisations de haute volée digne du travail des grands maîtres du genre.

Mathieu Marnay

Membre de La Sabretache