La SABRETACHE

SOCIETE D'ETUDES D'HISTOIRE MILITAIRE

Association reconnue d'utilité publique

Rechercher dans les archives de La Sabretache

1812, la campagne de Russie en figurines

S’il est une campagne du règne de l’Empereur Napoléon Ier qui reste gravée dans la mémoire collective comme représentant le symbole du sacrifice, de l’abnégation et du dévouement, c’est bien la campagne de Russie. Les fabricants de figurines ont su, par une production nombreuse, donner une réalité à l’enfer que les soldats ont pu vivre.

Les fabricants espagnols ont été particulièrement inspirés par cette campagne, notamment Andrea Miniatures qui propose en 54mm un Napoléon assoupi au soir de Borodino, un grenadier de la Garde impériale faisant le coup de feu lors de la retraite, un dragon en manteau, une scénette intitulée Camarades représentant un grenadier portant sur son dos un jeune tambour frigorifié. En 90mm on retrouve chez ce fabricant un cuirassier à Borodino ainsi qu’une représentation d’un fusilier marchant dans la neige et le froid qui est d’une glaçante réussite.

Camarades 1812

Camarades 1812, Andrea Miniatures (54mm)

Chez Beneito, une scénette en 54mm retient particulièrement l’attention, il s’agit d’un groupe de grenadiers de la Garde défendant leur officier blessé dans la neige de Russie, poignant de réalisme. Les italiens de Pegaso ne sont pas en reste avec un lancier polonais chargeant à cheval l’infanterie russe lors de la bataille de Borodino (3 figurines dont 1 montée, 54mm), l’Empereur et sa vieille garde n’est pas oublié avec une représentation de Napoléon et de ses grenadiers marchant dans la neige. (4 figurines dont 1 montée, 54mm). Ce fabricant édite aussi un Murat en Russie en 90mm qui ravira les collectionneurs. Chez Elisena on retiendra un cuirassier blessé faisant face à une attaque de loups ainsi qu’un Maréchal Ney lors de la bataille de Krasnoï (54mm). Pour le bicentenaire de la campagne de Russie Alexandros Models vient également d’éditer une très belle représentation du  » Brave des Braves  » en 75 mm.

Marechalney

Maréchal Ney à Krasnoï, Alexandros Models (75mm)

Les fabricants français possèdent à leur catalogue plusieurs références pour 1812. En effet, Atramac proposait en son temps un hussard lors de la retraite directement inspiré du film Les Duellistes (120mm). Chez Métal Modèles, on trouve un tambour des grenadiers hollandais dont le régiment reviendra décimé de Russie. Il est d’une très belle facture tout comme le grenadier de la Garde en manteau proposé par ce fabricant. Parmi les troupes à cheval s’étant illustrées à Borodino, on retiendra deux représentations de carabiniers montés, un officier et un carabinier qui sont des pièces d’exception.

Officier carabinier 1812

Officier Carabinier 1812, Métal Modèles (54mm)

Chez Modèles et Allures, le génie de la Garde est à l’honneur avec pas moins de 11 références : officier, tambour, tambour maître, sergent, soldats, soldat en manteau et une rare représentation d’un soldat en tenue de tranchée arborant le fameux casque dit Pot en tête. Cette arme est assez peu représentée par les fabricants, ce qui est dommage quand on sait les services qu’elle a rendus durant cette campagne. De son côté, Historex possède un catalogue de pièces détachées exceptionnel, ce qui permet aux amateurs de réaliser de très beaux dioramas sur la Campagne de Russie.

Frerestascher

Les Frères Tascher en Russie par J.-C. Colrat, Historex (54mm)

En plat d’étain, nombreux sont les fabricants proposant des figurines sur la campagne de Russie. Bähr et Schmidtchen possède un catalogue très fourni en 30mm avec notamment de l’infanterie française en manteau à l’arrêt, le génie, la cavalerie de la Garde, le train en Russie pendant la retraite, des vivandières, des Saxons dont l’État-major et l’artillerie à cheval. Alexander Baden édite de très belles séries en 30mm, la plupart gravées par D. Lepeltier, représentant des carabiniers à l’attaque (12 réf.), des cuirassiers westphaliens (12 réf.), des cuirassiers, des gardes du corps et des chevau-légers saxons (utilisables pour Borodino). De son côté Wolfgang Friedrich a gravé trois belles séries de figurines pleines de dynamisme avec des lanciers polonais de la Garde à l’attaque (8 réf.), des dragons à l’arrêt (7 réf.) et 8 cuirassiers autrichiens à l’attaque. J.-J. Mineur a fait graver un beau groupe d’après le  » retour de Russie  » de Géricault (30mm).

Cuirassierblesse

Cuirassier blessé, J.-J. Mineur (30mm)

Arnfried Muller propose quelques scénettes, des soldats français en maraude qui conviennent parfaitement pour le pillage de Moscou, des prisonniers français en 1812 et un État-major westphalien. Scholtz détient une série formidable, de plusieurs centaines de références dont une grande partie multipose, sur la retraite de Russie avec notamment des blessés harcelés par des loups, le génie à la Bérézina, des cosaques attaquant l’arrière-garde… Une gageure pour les amateurs de cette épopée. Werner Otto a gravé un Grand État-major (19 pièces dont la voiture de l’Empereur) et une petite scène avec la présentation du portrait du Roi de Rome à l’Empereur avant la bataille de Borodino. Chez Scheibert quelques belles séries gravées par L. Frank, des chevau-légers polonais et des grenadiers à cheval de la Garde, des dragons, des cuirassiers, de l’infanterie à l’attaque, quelques Bavarois et des Autrichiens.

J. Vullinghs de Glorious Empire a édité plusieurs très belles et complètes séries en 30mm sur l’artillerie de la Garde au feu avec une gravure de M. Lepeltier et, c’est à signaler, a commencé une très prometteuses série sur l’artillerie à Borodino. Il possède aussi une série exceptionnelle représentant les Français brûlant leur drapeau dans l’hiver russe qu’il est hélas, assez difficile de se procurer (54mm, 12 réf.).

Borodino2

Borodino par P. Fourquet, Glorious Empire (30mm)

C. Terana distribue les catalogues Boverat et Brétégnier dans lesquels nous trouvons d’intéressantes séries de lanciers polonais, de hussards, de chasseurs à cheval, de carabiniers, d’artillerie et quelques types d’infanterie tout à fait valables pour la campagne de Russie. Enfin, n’oublions pas les amateurs de 20 mm avec les belles figurines, pour la plupart encore utilisables pour 1812, de C. Terana (avec une belle cavalerie russe) et celles de Munz avec notamment un État-major très complet et des Bavarois.

Officier des Lanciers

Officier des Lanciers polonais à Borodino par P. Fourquet, F. Koestel (45mm)

Dans les échelles plus grandes les fabricants ne sont pas en reste avec notamment un officier des Lanciers polonais à Borodino édité par F. Koestel (45mm) et un carabinier édité par P. Fourquet et gravé par Werner Otto (40mm).

Mathieu Marnay

Membre de La Sabretache