La SABRETACHE

SOCIETE D'ETUDES D'HISTOIRE MILITAIRE

Association reconnue d'utilité publique

Rechercher dans les archives de La Sabretache

Identification

Cet onglet est destiné à l’identification de pièces, armes, tableaux, etc. soumises à l’expertise de nos Membres. N’hésitez pas à contacter le Président de La Sabretache (sabretache75@orange.fr) pour la solliciter.

 

Notre confrère Charles-Édouard DERVAUX nous communique le résultat de ses recherches.

 Ce portrait très soigné, m’a tout l’air d’être celui d’un officier de dragons d’un des régiments suivants : “Colonel-général”, “La Reine”,”Orléans” habillé suivant l’ordonnance de 1750 modifiée en 1757 et qui qui sera remplacée par celle de 1762.

 En effet, les uniformes de ces trois régiments avaient comme caractéristiques communes, l’habit rouge à la doublure et aux parements bleus et la veste bleue.  Les parements (bas des manches retroussés) que nous ne voyons pas, doivent être, en toute logique, de la même couleur que la doublure de son habit. 

 Nous avons affaire à un officier car, tout ce qui est blanc pour un homme de troupe est, sur un officier, de couleur argent (boutonnières, patte d’épaule, galon du chapeau) et apparaît ainsi sur notre homme.

 Je penserais plutôt à “Colonel-général” car les boutonnières de son habit semblent disposées régulièrement tandis que chez “la Reine” elles sont de deux en deux et chez “Orléans” de trois en trois. Cependant notre homme porte une boutonnière isolée d’aspect insolite, tout en haut de son habit, visible sur la doublure.

 J’ai trouvé ces informations dans les planches Rousselot n° 10 et 39 ainsi que dans l’ouvrage “Dragons” de la série “Officiers et soldats” des éditions “Histoire & collections ».

 A noter, sa cravate noire qui semble en soie et qui présente un nœud très volumineux sur la nuque à moins qu’il ne s’agisse de celui du ruban qui orne la queue de sa perruque.

 Quant à savoir qui est cet officier, son visage très expressif, ne me rappelle malheureusement aucun personnage historique.

Ce personnage de la Légion de Colbert rattachée à l’armée de Condé en 1793 à été identifié par notre confrère Hughes de BAZOUGES (cf Carnet de La Sabretache n°214 de mars 2018) et son identité corrigée.

__________________________________________________________________________

Notre confrère Jean-Philippe GANASCIA, spécialiste du service suisse étranger et auteur de l’Inventaire des musées et collections du service étranger (avec notre confrère suisse Esther YERANOSSIAN), soumet les uniformes suivants à la sagacité de nos Membres ou des visiteurs de notre site :

 

 Uniforme du 8e Suisses de la Garde royale (France/Restauration)

Musée de Penthes – Que représente cet insigne porté sur l’épaulette de colonel ?

Nid d’hirondelle de musicien du 8e Suisses de la Garde royale (France/Restauration)

Musée de Thun

Trèfle de soldat du 8e Suisses de la Garde royale (France/Restauration)

Musée de Rueil Malmaison

Officier général autrichien

Habit (« frack ») d’officier – Epoque Révolution-Empire

Musée de Berne

Idem – Musée de Soleure